Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 01:00

C'était la désolation et la tristesse qui se lisait mardi 1er septembre sur le visage des agents de la CEI. Ils ont passé la nuit dans une maison sans électricité en cette période où ils ont le plus besoin de repos après le pénible travail quotidien qui consiste à faire le croisement des données. D'où provient le malheur des hommes de Beugré Mambé?

En effet, monsieur Aimé GUIRI, actuel maire de Bangolo est le propriétaire de la maison qui constitue les bureaux de la coordination de la CEI départementale. Il est aussi et surtout propriétaire de la maison où logent les agents de la même structure. Tout se passait très bien puisque les jeunes venus pour les opérations d'enrôlement de la population respectaient leurs engagements vis-à-vis de monsieur le maire. En tout cas, il n'y avait jamais eu d'arriéré de loyer.

Rien ne justifiait donc que ce mardi 1er septembre 2009, l’on vienne les sommer de quitter immédiatement les lieux. Sans aucune règle de l'art en la matière. La raison avancée par les hommes du propriétaire, c'est que le ministère des mines et de l'énergie avec qui le maire a conclu un accord depuis Abidjan doivent occuper les lieux.

S'il est vrai que tout homme qui se construit une maison veut en tirer le meilleur profit et que le ministère des mines et de l'énergie offrira mieux que des particuliers, il faut aussi reconnaître que dans de telles circonstances, il y a des démarches qu'il faut respecter, démarches que monsieur GUIRI feint d'ignorer.

En attendant, les agents de la Commission Electorale Locale vivent dans un taudis sans aucune commodité, une situation voulue par le maire de la ville.


Par Jean NONYOUH

Partager cet article

Repost 0
Published by JOURNALISTES BENEVOLES - dans SOCIETE
commenter cet article

commentaires