Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 18:26

L’histoire va-t-elle se répéter sans avoir servi de leçon aux Africains ? Tout porte à le croire au regard de l’actualité politique en Guinée avec son président putschiste, le capitaine Moussa Dadis CAMARA.

 

On se souvient d’un certain GUEI Robert en Côte d’Ivoire qui avait « balayé » un noël de 1999 le président élu Henri KONAN BEDIE. L’homme avait alors occupé le palais présidentiel d’Abidjan tout en promettant à l’opinion nationale et internationale qu’il ne serait pas candidat à l’élection présidentielle et qu’il l’organiserait dans de brefs délais. La majorité des ivoiriens avait applaudi cette décision puisque le peuple aspirait à un changement après près de quarante ans de règne sans partage par le PDCI (Parti Démocratique de Côte d’Ivoire).

 

Mais le temps rongea le jugé noble projet du Général-Président. Et ce fut l’épisode des rencontres avec des populations mobilisées à dessein pour réclamer que l’homme fort de Kabacouma se présente comme candidat à l’élection présidentielle.

 

La suite, on la connaît. C’est le peuple lui-même qui, au soir du scrutin du 22 novembre 2000, a poursuivi le général putschiste jusqu’à son dernier retranchement. Puis, son trop grand attachement au pouvoir l'avait conduit à la mort le 19 septembre 2002 lors de la tentative de coup d’Etat qui s’est muée en rébellion.

 

Cette histoire, tout le monde entier la connaît sauf la Capitaine Dadis CAMARA qui veut la répéter séquence par séquence. En effet, exactement comme l’ivoirien GUEI, Dadis est arrivé au pouvoir le 24 décembre 2008 par un coup de force. Le bon observateur remarquera rapidement que, hormis l’année, les dates sont presque les mêmes puisque c’est le 24 décembre 1999 que GUEI prend les rênes de la Côte d’Ivoire.

 

Après son coup de force, le capitaine fait la même promesse que fit GUEI. Il affirme sans se retenir qu’il n’a pas le désir de rester au pouvoir mais d’organiser des élections auxquelles lui-même ne participera pas. Mais comme le Général l’avait également fait, Dadis, laisse aujourd’hui planer le doute sur sa participation à la prochaine élection présidentielle en Guinée. Et les rencontres ont commencé qui consistent à forcer une certaine couche sociale à le réclamer comme son candidat pour le scrutin à venir.

 

Seul le naïf peut ne pas voir dans le jeu du Putchiste CAMARA de Guinée. Sinon, tous les hommes réfléchis savent que Moussa Dadis CAMARA sera candidat pour briguer la magistrature suprême en 2010.

 

Le Capitaine ne veut pas faire mentir le dicton selon lequel le pouvoir monte toujours à la tête. Il est devenu si aveugle qu’il ne voit ni le noble exemple de Toumani TOURE au mali, ni la fin malheureuse de GUEI en Côte d’Ivoire. Il ne voit que le trône doré et tous ses avantages.

Et le peuple guinéen continue de croupir dans la misère, ce peuple hier heureux de voir partir Lassana CONTE et toujours malheureux sous CAMARA. A l'analyse de cet état de fait, doit-on comprendre que le bout du tunnel est encore loin pour l’Africain ordinaire ? En tout cas, tant qu'il y aura des gens comme Dadis CAMARA, il sera difficile de trouver réponse à cette interrogation.

Par Jean NONYOUH

Partager cet article

Repost 0
Published by JOURNALISTES BENEVOLES - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires